Devenir DJ professionnel : compétences et apprentissage

0
1198

La musique est un véritable art, une science qui embrasse de nombreux domaines. Les Disc-jockeys sont des professionnels de la musique avec une grande dextérité sur les platines pour composer des sons ou encore pour diverses animations. Ce métier peut nourrir une grande passion chez de jeunes amateurs.

Bien des expériences ont prouvé qu’il ne faille pas nécessairement des procédés académiques et contraignants pour s’en sortir dans ce domaine. Toutefois, des étapes spécifiques sont à franchir et des connaissances indispensables à avoir. Comment donc passer maître dans cet art ?

Les connaissances préliminaires pour être DJ

Les DJ comme tous les professionnels disposent d’outils et d’éléments spécifiques indispensables pour leur travail. Ainsi, ces derniers dans leurs diverses tâches ont besoin de maîtriser différents concepts, règles et mesures de la musique. Un DJ pour se donner la meilleure chance de réussir et de s’épanouir dans ce domaine doit maîtriser des notions élémentaires en musique. Ces connaissances concernent entre autres les notions élémentaires en musque.

Toutefois, d’autres connaissances plus spécifiques sont nécessaires pour la pratique même du métier de DJ. Les notions de base pour les animations professionnelles sont capitales dans ce domaine. Il s’agit notamment de composition de sélections à travers la création de playlists (listes de lecture), le mixage ou encore le scratch. Ces différentes méthodes sont adaptées à des styles musicaux bien spécifiques et leur maîtrise s’acquiert seulement au bout de pratique récurrente.

De même, pour se lancer dans le vaste univers des Disc-jockeys il est bien utile de maîtriser le jargon qui y est utilisé de même que les notions de base à cerner. Le calage entre deux morceaux notamment permet de synchroniser le tempo de deux musiques. Sa maîtrise s’acquiert seulement après assez de pratique. Le pitch est une fonction très importante dans ce domaine qui permet de modifier la vitesse de lecture avec des platines ou un support audio. Le beat mapping, le mix ou set et la compilation musicale sont également des actions importantes dans ce domaine.

Le matériel indispensable pour se lancer

Chez les DJ plus que dans la plupart des autres professions, le matériel de travail occupe une place considérable. En effet, ce matériel est essentiel pour faire la musique, la composition des sons et pour produire les meilleures qualités de son. Ainsi, plusieurs appareils ont un rôle capital dans le travail des Disc-jockeys. Les principaux éléments pour les DJ sont entre autres :

  •  la table avec deux platines ou deux lecteurs de CD ;
  •  le casque audio ;
  •  le casque audio à deux canaux.

Ces instruments interviennent en effet pour assurer le minimum d’une fonction de DJ, mais ils sont très vite limités pour des traitements supplémentaires ou d’une plus grande précision. En complément à ces appareils de base, un Disc-jockey a aussi besoin de hautparleurs, de contrôleur MDI, d’interface audio, de micro, mais aussi de différents autres accessoires.

Le matériel de musique pour DJ est composé d’éléments généralement assez onéreux. De même, ces instruments existent souvent sous différents types avec des caractéristiques précises. Il serait bien dommage de faire un achat conséquent et enfin, de ne pas pouvoir se servir de l’appareil acheter. Une certaine différence existe entre des outils de DJ avec la même fonction notamment pour les decks et les platines traditionnelles.

Ainsi, n’hésitez pas à essayer différents appareils au cours de vos expériences pour réellement identifier ceux qui vous conviennent plus. Vous pourrez alors effectuer des achats bénéfiques en toute sécurité. Aussi, vous n’avez pas besoin de disposer de tout le capital matériel dès le début. Vous pouvez en effet commencer en achetant le plus important et poursuivre quand vous aurez plus de moyens.

Votre familiarité et votre habileté avec les matériels de DJ vous donnent de nets avantages dans vos prestations. Choisir les bons outils et s’en servir convenablement est donc bien nécessaire pour exceller dans ce domaine. Ainsi, certains programmes de Musique Assisté par Ordinateur (MAO) offrent une grande aide et facilitent diverses opérations. Il s’agit notamment de Traktor, de Virtual Dj ou de Serato Scratch qui sont faciles à utiliser et qui offrent une grande polyvalence. Pour finir ce volet, le choix de votre matériel de travail doit correspondre au style d’animation pour lequel vous optez.

Comment apprendre ?

Devenir un Disc-jockey qualifié et compétent nécessite beaucoup de travail, car il faut bien des étapes successives à franchir. Avoir la passion et l’amour pour ce métier est une excellente arme, mais encore faut-il suivre ces étapes spécifiques. Il existe trois moyens d’apprendre qui aboutissent généralement en fonction de l’engagement à l’apprentissage et de la fréquence de pratique.

La première possibilité d’apprentissage est l’autoformation. Elle consiste en effet à apprendre de soi même souvent à travers des recherches et souvent en assistant des DJ professionnels pour se confronter aux réalités professionnelles assez tôt. Pour un apprentissage personnel, il est bien recommandé de consulter des supports bien à jour.

Les écoles de DJ constituent une belle possibilité d’apprentissage du métier de DJ. Depuis des années déjà, plusieurs états reconnaissent un certificat de DJ Producteur Musique pour les professionnels. Ce certificat est délivré seulement dans de rares écoles. Ces cours sont complets et offrent un grand crédit au terme de la formation.

Enfin, le mentoring est un moyen sûr et efficace de se former pour devenir DJ. Ce type de formation consiste en effet à avoir un mentor généralement un DJ professionnel qui vous forme directement. Ces différentes méthodes de formation au métier de DJ possèdent aussi bien des avantages que des inconvénients. Elles sont surtout adaptées à des situations précises.

Définir sa spécialisation de Disc-jockey

Le métier de DJ consiste généralement à la conception d’œuvre musicale et à différentes animations. Il existe bien une formation de base professionnelle pour un DJ, mais ce domaine comporte de nombreuses branches qui sont spécifiques à des domaines spécifiques. En effet, un DJ peut se spécialiser pour intervenir dans des lieux spécifiques ou être mixte. Ainsi un DJ peut intervenir en boîtes de nuit, à des manifestations pour des événements ou encore dans des studios. D’autre part, le style de musique est un facteur de distinction et peut définir les lieux d’intervention du DJ.

Pour tout domaine d’intervention, un Dj s’en sort généralement avec une bonne rémunération. Le salaire moyen étant de 150 euros au début.

 

Ainsi, il est bien avisé de choisir un style ou un domaine d’intervention spécifique où se spécialiser. Être professionnel et meilleur dans un domaine précis vous donne en effet une grande visibilité. Le choix du domaine ou du style à adopter peut se faire suivant des raisons stratégiques, des raisons personnelles ou des raisons de convenances.

Des dispositions essentielles pour être DJ professionnel

Bien que la spécialisation d’un DJ dans un domaine lui donne une grande visibilité. Les DJ polyvalents disposent de bien plus d’ouvertures. Ceci donne la possibilité d’intervenir à plusieurs endroits et de gagner plus de marchés. Il faut donc être polyvalent tout en ayant une principale spécialité.

 

D’autre part, l’écoute de son public est une qualité importante qu’un DJ doit avoir. Cette écoute permet en effet de connaître les attentes et de proposer la musique qui convient.

 

 

De même, disposer du matériel adéquat et le maîtriser est un principe indispensable à avoir pour devenir un bon DJ. Pour parvenir à cet objectif, il est aussi bien utile de consacrer assez d’énergie à l’activité et de créer un réseau autour de soi pour s’assurer des prestations régulières et accroitre sa notoriété.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here